17 juin, 2020

Portrait de nos ambassadeurs – Laurent Jalabert et Moussa Sissoko

Le sport est une histoire d’Hommes et de Femmes. 1896 a pour vocation d’aider ces hommes et femmes, sportifs, dirigeants de clubs, d’associations à financer leur saison sportive. Le monde amateur est en souffrance, a du mal à se financer, quelques professionnels en ont conscience et agissent.

Laurent Jalabert et Moussa Sissoko ont décidé de s’engager à nos côtés. Issus du sport amateur, nos ambassadeurs sont restés très proches de leurs racines. Ils partagent nos valeurs et veulent être utiles au sport amateur en mettant à profit leur notoriété. Cette notoriété doit profiter des « petits » aux plus « humbles ». Découvrez les parcours détaillés de Laurent Jalabert puis de Moussa Sissoko.

Laurent Jalabert

Ses débuts

Né le 30 novembre 1968 à Mazamet dans le Tarn, Laurent va faire ses premières armes en amateurs à l’US Montauban Cyclisme 82. Son immense palmarès débute par sa victoire sur le championnat de France Militaire en 1988. L’année suivante, il passe professionnel en 1989 dans l’équipe Toshiba.

Va commencer pour lui une première partie de carrière marquée par ses performances de sprinteur. Il se démarque dès sa première saison en remportant le Tour d’Armorique, une étape du Tour du Limousin et finit troisième du Trophée Luis Puig.

Dès 1990, son talent et son travail lui permettent d’évoluer au niveau international. Il termine deuxième de la Classica San Sebastian derrière Miguel Indurain, futur quintuple vainqueur du Tour de France, finit deuxième du classement par points sur la Vuelta et sixième du championnat du monde sur route.

1992 sera l’année des premiers grands succès. Il quitte Toshiba pour ONCE et va notamment remporter le classement par points du Tour de France pour sa deuxième participation, en enlevant la sixième étape au sprint à Bruxelles.

Sur les courses d’un jour, sa meilleure performance sera sa deuxième place au championnat du monde, battu par Gianni Bugno, vainqueur de l’édition précédente.

La machine Jalabert est lancée avec 18 victoires en 1993 telles que :

  • Deux étapes de Paris-Nice
  • Deux étapes du Tour de Catalogne
  • Le Tour de la Rioja
  • Le Challenge de Majorque

En 1994, il remporte de nombreuses étapes dont une sur le Tour du Pays basque et une sur le Tour de Catalogne. Mais cette année reste surtout marquée par son Tour d’Espagne stratosphérique avec 7 étapes remportées, soit 1 étape sur 3 et la victoire sur le classement par points.

Toutefois, cette saison a été stoppée par une grave chute sur le Tour de France à Armentières. Le cycliste belge, Wilfried Nelissen, percute un policier avancé sur la chaussée pour prendre en photo le peloton. Laurent Jalabert tombe à son tour et ne reviendra qu’en toute fin de saison en octobre sur Paris-Tours.

 

De Sprinteur à Coureur complet

Après une année 94 spectaculaire, 1995 est l’année charnière de la carrière de Laurent.

Vainqueur de Milan-San Remo et de la Flèche Wallonne, il va se distinguer en sortant du registre de sprinteur et devient un vrai coureur complet, performant sur les courses par étapes. Il va remporter Paris-Nice, le Tour d’Espagne, le maillot vert sur le Tour de France et se classera 1er à l’UCI.

Laurent devient officiellement le meilleur coureur cycliste de l’année 1995 !

1996 sera une année difficile, vite compensée par 1997 et sa victoire sur Paris-Nice, au championnat du monde du contre-la-montre et sur la Flèche Wallonne, Milan-Turin et le Tour de Lombardie.

Cette fin de siècle verra Laurent Jalabert constituer l’un des plus gros palmarès du cyclisme français et faisant de Laurent l’un des meilleurs coureurs cyclistes de sa génération :

  • Champion de France 1998,
  • Tour de Romandie, Tour du Pays Basque, Classement par points du Tour d’Italie 1999,
  • Tour Méditerranéen, Semaine catalane, 4ème étape du Tour de France 2000,
  • Classica San Sebastian, 2 étapes et classement de la montagne du Tour de France 2001,
  • Classica San Sebastian, classement de la montagne du Tour de France 2002.

Et cette liste est loin d’être exhaustive…!

Laurent met un terme à sa carrière de cycliste professionnel à l’issue de l’année 2002 mais sa carrière de sportif accompli perdure encore aujourd’hui ! 

 

Le triathlète

Après différentes participations à des marathons en amateur, Laurent Jalabert se distingue aujourd’hui en tant que triathlète et réalise des performances à l’image de sa carrière de cycliste.

En septembre 2019, il remporte à Nice l’IronMan 70.3 dans la catégorie 50-54 ans, remontant jusqu’à mille concurrents sur l’épreuve de vélo, qualifié par des participants de vrai ovni. Sans cesse prêt à relever des défis, le sport est plus que jamais au cœur de la vie de notre ambassadeur, que ce soit sur un vélo, en course, à la télévision.

 

Ambassadeur de 1896

Quand nous avons rencontré Laurent pour lui parler de notre projet de créer une structure d’aide pour les sportifs amateurs, il n’a pas hésité un seul instant. Le sport amateur et la pratique sportive pour tous sont au cœur de ses préoccupations ! C’est pourquoi il nous accorde son soutien et sa notoriété pour permettre aux associations sportives et sportifs indépendants de générer de nouveaux revenus.

« 1896 permet à tous les sportifs indépendants et aux associations de tous niveaux, de financer leur saison ou leur projet. En tant que sportifs, nous savons à quel point ce financement est important pour vivre sa passion. »

 

Moussa Sissoko

Ses débuts

Moussa est né le 16 août 1989 au Blanc-Mesnil. D’origine malienne, le football a toujours fait partie de sa vie. En Seine-Saint-Denis, il fait ses tout débuts à ES Aulnaysienne avec de rejoindre le Red Star 93 à Saint-Ouen-sur-Seine.

C’est seulement à l’âge de 13 ans, soit tardivement dans le milieu du football professionnel, qu’il sera détecté lors d’une journée de sélection. Parmi les 400 jeunes présent, il est le seul joueur remarqué et rejoint immédiatement le centre de formation du Toulouse Football Club. Va commencer pour lui une carrière à sens unique !

Il sera de toutes les sélections en équipe de France et franchira une à une les étapes pour devenir footballeur professionnel.

Toulouse FC

Passé pro à l’âge de 17 ans, Moussa va tout de suite impressionner le public de ligue 1 par ses qualités athlétiques et son sens du jeu.

A Valenciennes, le 3 août 2007, il rentre à la 66ème minute sur son premier match de Ligue 1 à la place de Fabinho. Le 15 août 2007, il participe à la courte épopée du TFC en Ligue des Champions face à Liverpool. Malgré son jeune âge, il rentrera à tout jamais dans l’histoire de son club. Le mois suivant, il marque son premier but en Ligue 1, au Stadium à Toulouse, face à l’AJ Auxerre (victoire 2-0). Erick Mombaerts, ancien entraineur du TFC, le sélectionnera pour l’équipe de France espoirs l’année suivante en 2008.

A l’âge de 20 ans, soit seulement 7 ans après avoir été repéré, Raymond Domenech convoque le jeune joueur : Moussa intègrera l’équipe de France pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2010 face aux Iles Féroé. Il ne jouera pas cette rencontre mais honore finalement sa première sélection en équipe de France à Guingamp le 10 octobre 2009, lors du match France – Iles Féroé, en entrant à la 62e minute de jeu. C’est Didier Deschamps en octobre 2012 qui lui fera retrouver le maillot bleu plus de 2 ans après sa dernière sélection en août 2010 contre la Norvège. 

Pour l’anecdote, Moussa sera élu dans l’équipe Type de légende du Toulouse Football Club à l’occasion des 80 ans du club en 2018.

 

Newcastle United et la Premier League

Le 24 janvier 2013, Moussa Sissoko signe avec le club de Newcastle pour une indemnité de transfert de 2,5 millions d’euros. Il honore sa première titularisation le 29 janvier et ses performances vont rapidement faire de lui une star dans son nouveau club.

Devenu titulaire indiscutable, il s’impose comme un des meilleurs joueurs à son poste en Premier League. Il prend part à trente-huit matchs (dont 2 en tant que capitaine) lors de sa première saison et va terminer avec Newcastle à la 10e place.

Les saisons suivantes vont pourtant s’avérer plus douloureuses pour Moussa. A la fin de sa troisième saison au bord de la Tyne, son club termine 18ème et se voit relégué en seconde division anglaise. Il totalisera au cours de cette expérience 133 matchs, 12 buts, 19 passes décisives et 9 capitanats.

 

Tottenham et l’avènement

Moussa Sissoko signe aux Tottenham Hotspurs le 31 août 2016 pour 5 ans. Sa première saison ne sera pas évidente pour lui car assez peu utilisé par son entraîneur du moment, Mauricio Pocchetino.

Il faudra attendre le 30 septembre 2017 pour voir Moussa marquer son premier but pour Tottenham en championnat face à Huddersfield (0-4). Le 25 octobre, il inscrit le deuxième lors d’un match de Cup perdu contre West Ham (2-3). Mais la saison 2018-2019 va voir Moussa revenir sur le devant de la scène et s’imposer dans son club. Il gagne le trophée de meilleur joueur de Premier League en Novembre 2018 et va vite devenir titulaire incontesté pour l’ensemble de la saison.

En mai 2019, il est en passe de rentrer dans l’histoire en jouant la finale de Ligue des Champions contre Liverpool, donnant la possibilité à Tottenham de remporter son tout premier trophée et surtout le plus prestigieux pour un club. Toutefois Liverpool s’impose 2-0, laissant l’histoire dans l’attente d’un futur moment glorieux.

Sous la houlette de José Mourinho, nouveau coach des Spurs, Moussa dispute son 100ème match en Premier League durant la saison 2019-2020 face à West Ham (victoire 2-3). Il marque son premier but depuis deux ans contre Bournemouth (victoire 3-2). Son dernier but ayant été contre Burnley…

 

Moussa en Bleu

Après sa première convocation pour les éliminatoires de la coupe du Monde 2010 et sa première sélection contre les Iles Féroé en 2009, il ne sera plus sélectionné par Laurent Blanc jusqu’à sa convocation en octobre 2012.

Etant plébiscité pour son jeu physique et impactant, Didier Deschamps le sélectionne pour la coupe du Monde 2014 au Brésil. Il marquera son premier but en sélection contre la Suisse (2-5). Participant également à l’Euro 2016, il gagnera sa place de titulaire à partir des quarts de finale. Il est alors reconnu comme l’un des meilleurs français de ce dernier carré.

Lors de la finale, ses statistiques sont particulièrement impressionnantes :

  • 5 tirs, dont 3 cadrés,
  • 7 dribbles réussis,
  • 13 duels remportés.

Malgré une performance XXL, son équipe perdra la finale au profit du Portugal (0-1).

Il marquera un deuxième but en bleu contre le Paraguay en juin 2017, dans le cadre des éliminatoires de la coupe du Monde 2018 en Russie. Malheureusement, les blessures auront raison de lui et il ne sera pas sur le gazon lors du sacre des bleus face à la Croatie en juillet 2018. Ne faisant pas partie des 23 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour participer à la coupe du Monde, il restera réserviste durant toute la compétition.

A ce jour, Moussa a 62 sélections en équipe de France. Fier porteur des couleurs de la France dans le football, notre ambassadeur est un homme de valeurs. Valeurs que nous partageons avec lui et Laurent Jalabert.

 

Moussa et 1896

Moussa Sissoko est resté très proche de son club d’Aulnay-sous-Bois.

Il est très sensibilisé aux difficultés rencontrées par les « petits » clubs dans leurs financements. Il a à cœur de soutenir 1896 et d’aider tout club, tout sportif à vivre de sa passion et à vivre le sport. Nos services sont pensés pour le sport amateur, pour que les passions vivent et se pérennisent. Moussa partage nos valeurs d’engagement et de passion, au service du sport amateur et a la volonté de s’engager au plus près du terrain avec nous.

 

Merci à eux de nous aider à vivre cette aventure et d’aider tous les sportifs à faire vivre la flamme.

 

« L’amitié double les joies, et réduit de moitié les peines. »

 

Articles récents

Plus haut, plus vite, plus fort que le Covid

Après cette parenthèse au printemps, le sport amateur avait repris des couleurs. Face à l’incertitude du moment, les clubs et sportifs indépendants ont fait front pour éviter de subir la crise du Covid au maximum. Tous les acteurs du sport se sont mobilisés pour...

lire plus

Entretien avec Loic Vergnaud, champion de Handbike

Aujourd'hui, nous partons ensemble à la rencontre d'un de nos sportifs. Acteur du monde du sport, Loic Vergnaud représente fièrement les couleurs de son club et de la France en pratiquant le Handbike. Sport dérivé du cyclisme, à destination des sportives et sportifs...

lire plus

Les valeurs de l’Olympisme, valeurs de 1896

1896 est la date des 1ers jeux olympiques modernes rénovés par le Baron Pierre de Coubertin. Nous partageons les mêmes valeurs de l'Olympisme. Se nommer 1896 marque une position forte. Avec le mouvement olympique nous partageons les valeurs d’excellence, d’amitié et...

lire plus

Pour plus d'informations

Parlez-nous de votre projet

Prenez rendez-vous en ligne

A suivre

Plus haut, plus vite, plus fort que le Covid

Plus haut, plus vite, plus fort que le Covid

Tous les acteurs du sport se sont mobilisés pour sortir du confinement dans les meilleures conditions et assurer la reprise des championnats et des compétitions. Mais encore une fois, le monde du sport amateur doit surmonter le challenge Covid. Cela signifie ne rien faire ? Notre réponse est claire : NON !                                                                    

lire plus
Les valeurs de l’Olympisme, valeurs de 1896

Les valeurs de l’Olympisme, valeurs de 1896

1896 est la date des 1ers jeux olympiques modernes rénovés par le Baron Pierre de Coubertin. Nous partageons les mêmes valeurs que le mouvement olympique. Se nommer 1896 marque une position forte. Au travers de 3 histoires qui font partie de la légende des Jeux Olympiques, nous rendons hommage à ces sportifs, qui grâce à leurs exploits ou leurs actions, véhiculent les valeurs de l’Olympisme qui sont aussi nos valeurs à 1896.

lire plus