8 novembre, 2020

Entretien avec Loic Vergnaud, champion de Handbike

Aujourd’hui, nous partons ensemble à la rencontre d’un de nos sportifs. Acteur du monde du sport, Loic Vergnaud représente fièrement les couleurs de son club et de la France en pratiquant le Handbike. Sport dérivé du cyclisme, à destination des sportives et sportifs en situation de handicap, il permet à Loic de vivre pleinement sa passion et de concourir au plus haut niveau du Handbike. Parcours, objectifs, difficultés rencontrées, Loic Vergnaud nous parle de son quotidien et nous ouvre les portes de son univers et de son sport.

Plein d’optimisme et d’humilité, Loic est pour nous un exemple de travail, de passion et de détermination pour surmonter les épreuves et transmettre l’envie et la passion du sport.

Nous sommes heureux de mettre à l’honneur un de ces acteurs du sport en France, de la confiance qu’il nous accorde pour l’accompagner dans ses ambitions sportives. Pour l’aider à surmonter les difficultés du moment et cette période de crise si particulière et délicate pour le sport amateur en France.

Bonjour Loic, pouvez-vous nous parler de vous et de votre discipline, le Handbike ?

Loic Vergnaud: J’ai 41 ans et je pratique Handbike. Cette discipline permet à des sportifs en situation de handicap de s’affronter au sein de courses cyclistes, mais là on pédale avec les mains.

Suite à un accident en 2004, j’ai fini par adopter le Handbike, que je pratique maintenant depuis 10 ans au sein de mon club, le Handisport Roannais, qui m’apporte énormément de soutien et m’a aidé à obtenir un beau palmarès dans cette discipline.

Il y a cinq catégories différentes pour participer aux courses, en fonction du handicap des sportifs qui participent et on y trouve deux types de Handbike, en position couchée ou à genoux.

En handbike couché, j’ai remporté une vingtaine de courses, deux coupes de France (2013 et 2015) et obtenu en 2016, une place de vice-champion de France du contre la montre.
En 2017, pour accéder aux courses internationales et à l’équipe de France j’ai dû passer sur un handbike à genoux et depuis ce changement de catégorie, j’ai gagné 8 titres de champion de France ( course sur route et contre la montre), 3 coupes d’Europe, 2 médailles d’argent et 5 médailles de bronzes sur des manches de coupe du monde. En 2019 je finis deuxième de la coupe du monde UCI et 5 ème au contre la montre des championnats du monde à 6 secondes du podium.

Quels sont vos objectifs sportifs pour 2021 ?

Loic Vergnaud: J’aimerai faire au moins un podium à la coupe du monde UCI qui se déroulera à Estoril en 2021 et bien sûr pouvoir participer aux Jeux Paralympiques, qui ont été malheureusement reportés car prévu à l’été 2020.

Il y aura de la concurrence pour ces compétitions ?

Loic Vergnaud: Bien sûr, ce ne sera pas facile. C’est une discipline en vogue notamment aux Etats-Unis ou beaucoup de vétérans la pratiquent mais également en Europe, avec des pays comme l’Italie ou les Pays-Bas qui ont pas mal de handbikers.

Pour vous le handbike, c’est du plein temps aujourd’hui ?

Loic Vergnaud: En effet, j’ai la chance depuis Août 2019 d’être soutenu à travers le pacte de performance de la Caisse d’Epargne, et en particulier la Caisse d’Epargne Loire Drome Ardèche, qui m’accompagnera au moins jusqu’aux Jeux Paralympiques de Paris 2024. Le groupe BPCE est un des partenaires de l’Olympiade et je les remercie pour cette confiance et ce soutien.

Avant je travaillais dans la réparation de cycles, j’avais là aussi la chance de baigner dans l’univers de la course.

Handbike

Que ce soit avec la crise du Covid ou de manière générale, quelles difficultés vous rencontrez ?

Loic Vergnaud: 2020 sera forcément une année à part, avec toutes les compétitions qui ont été annulées. Après, je suis moins impacté que peut l’être un footballeur ou un rugbyman, qui dépend beaucoup de son club pour pouvoir s’entraîner et pratiquer son sport de manière optimale. Même si je dépends aussi de mon club, le Handisport Roannais, je peux gérer ma préparation et mes entraînements seul.

Pourquoi avoir choisi la solution 1896 pour vous accompagner ?

Loic Vergnaud: Avec mon partenaire, la Caisse d’Epargne, l’idée est de raconter mon histoire au travers de mon parcours et de mes futures échéances sportives. On donne envie aux gens de me suivre et de me soutenir dans mon objectif ultime qui est la participation aux Jeux Olympiques 2024 à Paris.

Avec 1896, cela me donne une structure de communication intéressante, professionnelle pour donner un vrai retour à mon partenaire, dans son engagement à mes côtés. Cela me permet d’apporter une valeur ajoutée à notre relation.

Quels conseils vous donneriez à un ou une sportive pour passer la crise ?

Loic Vergnaud: Rester optimiste ! Les générations d’avant ont connu les guerres, les séparations et on est encore là aujourd’hui alors, il faut penser positif et prendre son mal en patience. Pour ceux qui le peuvent, continuez à faire du sport et profitez de ce temps pour vous découvrir de nouvelles passions !

Si vous souhaitez en savoir plus sur nous, ou si vous voulez nous faire de votre projet sportif, nous poser des questions, cliquez ici sur « CONTACTEZ-NOUS ».

 

 

 

 

 

 

Témoignages récents

A suivre

Histoire de l’évolution du sport féminin

Histoire de l’évolution du sport féminin

Le sport s’est toujours conjugué au féminin. Cependant, l’encadrement de pratiques sportives par des femmes au sein de clubs, de fédérations est assez récent. La place de la femme dans le sport amateur est pour nous une évidence, elle est essentielle. Car derrière une femme sportive se cache une passion, un rêve, un projet à défendre.

lire plus
Etre Supporter

Etre Supporter

Le sport, c’est avant tout une passion. Supporter, Aficionado, Fan, Partisan, sa place est essentielle. Par définition, un supporter soutient et encourage son club, son sportif préféré.
Aujourd’hui, des clubs sportifs ont leurs clubs ou associations de supporters. Quel est le quotidien de ces associations ? Comment s’organisent-ils pour soutenir leurs sportifs tout au long de l’année? Quelles sont leurs difficultés ?

lire plus
Portrait du sportif indépendant

Portrait du sportif indépendant

Le monde du sport amateur en France évolue en permanence. Près d’1 français sur 2 s’adonne au sport au moins une fois par semaine. Le sport se démocratise à vitesse grand V et les sportifs sont de plus en plus nombreux à s’associer à une pratique. 60% des pratiquants sont amateurs, c’est-à-dire que 60% des sportifs aujourd’hui ne vivent pas de leur passion et s’y consacrent après leur journée de travail.

lire plus