31 août, 2020

Portrait du sportif indépendant

Le monde du sport amateur en France évolue en permanence. Près d’1 français sur 2 s’adonne au sport au moins une fois par semaine. Le sport se démocratise à vitesse grand V et les sportifs sont de plus en plus nombreux à s’associer à une pratique. 60% des pratiquants sont amateurs, c’est-à-dire que 60% des sportifs aujourd’hui ne vivent pas de leur passion et s’y consacrent après leur journée de travail. Parmi eux, on trouve de plus en plus de sportif indépendant.

Avec l’émergence de nouveaux sports et de nouvelles pratiques, on opte pour une activité sportive en fonction de ses envies et de ses objectifs : dépassement de soi, fun, relaxation, renforcement musculaire… Il y en a pour tous les goûts. Ces sportifs vivent leur passion et participent à des compétitions, de manière indépendante, à condition de pouvoir le financer. 

En tant qu’amateur, que ce soit dans l’achat d’équipements, les frais d’inscription à une compétition ou le matériel nécessaire à une pratique, nombreux sont ceux qui le financent exclusivement avec leur propre argent. Certains ne peuvent plus suivre et doivent renoncer à vivre pleinement leur passion. Qui sont ces sportifs indépendants ? Quelles sont leurs problématiques au quotidien et comment se financent-ils ?

 

Qui sont ces sportifs indépendants ?

 

Aujourd’hui, une majorité de sportifs qui pratiquent un sport individuel, comme pour les sports collectifs, sont affiliés à un club ou une association sportive. Que l’on pratique du tennis, de la voile, du surf, de l’escalade, du golf, du judo, du ski alpin, ces sports ont une fédération qui organisent des compétitions, des championnats.

Intégrer un club ou une association permet, peu importe son niveau, de vivre pleinement sa passion sur un court, un green, un tatami, une piste, … Il y a aujourd’hui plus de 300 000 associations sportives en France, permettant à tous de pratiquer le sport que l’on souhaite. Plus de 16 millions de licences ont été délivrées par les fédérations.

En parallèle, de nouvelles pratiques et compétitions voient le jour. Vous en avez entendu parler, ou peut-être votre projet sportif a pour objectif de vous y faire participer. Swimrun, Ultra Trail, Crossfit, ces compétitions ont le vent en poupe. Qu’on soit tout débutant ou amateur confirmé, ces événement sportifs sont ouverts à tous.

Être sportif indépendant, c’est avant tout vivre une passion. En tant qu’amateur, se préparer à une compétition est un immense défi. Sans passion, difficile de trouver le temps et la motivation.
« Dans amateur, il y a aimer ». Si on n’a pas l’amour et l’envie de s’engager pour son sport, pour des compétitions, difficile d’y arriver. 
Parce que le sportif indépendant amateur, c’est d’abord un salarié, un entrepreneur, une cheffe d’entreprise, une mère, une fille, qui doit assumer ses responsabilités de la vie courante avant de se consacrer à sa pratique.

Bref, nous pouvons tous être ce sportif indépendant !

 

Quelles difficultés au quotidien ?

Le temps de préparation

 

« Quand j’ai préparé ma compétition de Trail l’an dernier, pas question d’avoir 5 minutes de retard sur le planning de la journée ! » nous dit Elodie, employée dans la grande distribution et mère de deux enfants.

« Pour être prête le Jour-J, c’est 3 mois de préparation, avec mon footing le matin à 5h. Après, c’est retour à la maison pour préparer les enfants pour l’école avant de les emmener. Ensuite au travail de 8h à 17h, puis retour des enfants, préparation du goûter, les devoirs, etc. Une fois que leur Papa est rentré, j’en profitais pour aller soit à la salle de sport soit retourner courir. Et ça tous les jours, de vraies journées marathon ! » concède Elodie.

Ce quotidien, c’est celui de tous nos sportifs indépendants, qui doivent concilier projet sportif et vie de famille. De plus, participer à une compétition comme un Swimrun, du Crossfit, du Trail ou autre, nécessite énormément de temps de préparation.

Par exemple, un Swimrun peut varier de 10 à 75 km de courses, avec des Multiday de 24h. Il vaut mieux être prêt avant ! Le temps est une des principales difficultés de ces athlètes.

Un sportif professionnel a bien entendu des responsabilités familiales, comme tout le monde, mais a le temps de se consacrer à une préparation plus optimale. Un indépendant amateur, doit se dégager ce temps-là, au détriment parfois de moments en famille.

 

Le nerf de la guerre, le financement

Pour participer à un événement sportif, nous ne vous l’apprenons pas, cela nécessite de l’investissement personnel, physique, mais également financier ! Les frais d’inscription, de dossard, l’équipement, le transport jusqu’au lieu de la compétition, tout cela a un coût. Une fois que vous avez payé les charges de la maison, le loyer, les factures, les courses, l’assurance de la voiture, il faut espérer qu’il reste assez pour votre projet.

La quête de financements extérieurs est une difficulté supplémentaire. Car au-delà d’avoir un projet sportif à défendre face à un investisseur potentiel, encore faut-il avoir le temps ! Déjà, le temps pour se préparer est une denrée rare, il faut dégager ce temps sur ses responsabilités à la maison, voire au travail, alors comment trouver du temps en plus pour chercher des financements ?

Aujourd’hui, pour le sportif indépendant, il y a deux modes de financement principaux sur lesquels une majorité s’appuie pour faire aboutir leur projet, vivre leur passion et réussir leur saison sportive :

  • Le mécénat,
  • Le financement privé.

Le mécénat est la première alternative pour un sportif indépendant de se financer. Par l’intermédiaire d’un ami, d’une connaissance partageant votre passion ou croyant en votre projet, elle vous financera sur ses deniers personnels pour vous voir réussir.

Cependant, l’alternative principale pour un sportif indépendant est : le financement privé ou sponsoring.
Le sponsoring permet à tout sportif d’être financé par une entreprise, une association qui va l’accompagner tout au long de son projet, de sa saison et lui permettre de s’équiper, de s’inscrire à des compétitions, de gagner en visibilité et en notoriété grâce à ce partenariat.

 

La crise du Covid

Impossible de ne pas aborder cette crise sanitaire mondiale. En effet, depuis le début de l’année, le monde amateur a dû se mettre en veille. Toutes les compétitions ont été reportées ou annulées. Au détriment des sportifs eux-mêmes, qui sont restés pour certains longtemps dans l’attente et l’espoir de participer quand même à leurs compétitions. Pour beaucoup le Covid a été une épreuve supplémentaire, qui a mis un frein à leurs ambitions et à leurs plans.

« Je suis en lisse pour participer au half Ironman de Nice en mai. J’ai acheté mon dossard mais pour le moment je ne sais pas s’il sera annulé ou non. En gros je me lève tous les matins me préparer pour une compèt’ qui n’aura peut-être jamais lieu sans savoir si les sous que j’ai mis dedans me seront remboursés en cas de report ou d’annulation… » nous avait confié Guillaume, en avril.

Depuis, le half Ironman a été annulé.

Avec les mesures subies par tous, de confinement et de restrictions, difficile pour les sportifs de se maintenir en condition, prêts à reprendre. Vous avez été nombreux avec les enfants à la maison, en chômage partiel. Il a fallu revoir les priorités du moment.

La difficulté aujourd’hui, c’est de reprendre un rythme de préparation, de retrouver la motivation et l’envie de participer.

 

Quelles solutions pour nos sportifs indépendants ?

La solution est d’abord en vous

 

Avec cette crise du Covid-19 tout est à revoir ! Tous vos partenaires sont impactés. Il est clair que pour une entreprise, investir auprès d’un sportif indépendant sera plus difficile. Les sportifs devront encore plus démontrer en quoi investir dans leur projet sportif est pertinent pour une entreprise. Quelle valeur ajoutée pour elle de participer à votre survie ou à votre développement ? Aujourd’hui, plus que jamais, vos partenaires sont en droit d’attendre ce retour.

En premier lieu, il passe par vous ! C’est d’abord à vous de croire en votre projet ! Mobilisez autour de vous ! Si vous y croyez, alors votre engagement doit être total ! Avec cette crise, les partenaires sont en droit d’attendre de leur investissement, du retour espéré.
Mais également en droit d’attendre de vous ! A vous de définir votre valeur ajoutée !

Cette valeur ajoutée est la clé, celle qui vous garantira de nouveaux partenaires et fidélisera ceux qui vous font déjà confiance. Ne négligez jamais le retour sur émotion que vous lui apporterez.
A vous de lui proposer en retour une valeur ajoutée qu’il ne retrouvera pas chez d’autres compétiteurs et qu’il l’incitera à investir, à croire en vous et à vous rester fidèle.

 

1896 est là pour vous accompagner

Aujourd’hui, vous avez d’autant plus besoin de trouver des solutions pour préparer cette nouvelle saison. La solution est d’abord en vous ! A vous de convaincre, de donner envie ! Si vous souhaitez vous engager pleinement dans votre projet sportif, nous sommes là pour que vous atteignez vos objectifs.

Notre objectif est simple : aider les sportifs indépendants à générer de nouveaux revenus. Tous ceux qui ont une passion qui leur coûtent cher, doivent pouvoir avec nous trouver les moyens de se financer.

Nos missions sont claires :

  • Vous proposer des contenus à forte valeur ajoutée, à vendre à des partenaires ou sponsors afin de générer de nouveaux revenus,
  • Vous apporter nos outils et arguments commerciaux pour réaliser ces ventes vous-même,
  • Vous permettre une relation soutenue avec vos partenaires tout au long de l’année leur offrant un réel retour sur investissement,
  • Vous permettre de vous différencier.

 

Parlons-en ensemble et laissez-nous vous aider. Pour en savoir plus sur nos solutions, inscrivez-vous à nos prochains webinaires !

On compte sur vous !

Articles récents

Les valeurs de l’Olympisme, valeurs de 1896

1896 est la date des 1ers jeux olympiques modernes rénovés par le Baron Pierre de Coubertin. Nous partageons les mêmes valeurs de l'Olympisme. Se nommer 1896 marque une position forte. Avec le mouvement olympique nous partageons les valeurs d’excellence, d’amitié et...

lire plus

Interview Philippe Bapt, dirigeant du T.E.C Rugby

Passionné et investi d'une mission pour son club, Philippe Bapt est un amoureux de son sport, le rugby. Comme de nombreux dirigeants de clubs amateurs, son quotidien est fait de succès, de belles histoires à raconter. Mais en cette période de crise, sanitaire et...

lire plus

Histoire de l’évolution du sport féminin

Le sport s’est toujours conjugué au féminin. De tous temps, la femme a été une fidèle sportive, à l’image des hommes. Cependant, l’encadrement de pratiques sportives par des femmes au sein de clubs, de fédérations est assez récent. Pendant longtemps, la place de la...

lire plus

Pour plus d'informations

Parlez-nous de votre projet

Prenez rendez-vous en ligne

A suivre

Les valeurs de l’Olympisme, valeurs de 1896

Les valeurs de l’Olympisme, valeurs de 1896

1896 est la date des 1ers jeux olympiques modernes rénovés par le Baron Pierre de Coubertin. Nous partageons les mêmes valeurs que le mouvement olympique. Se nommer 1896 marque une position forte. Au travers de 3 histoires qui font partie de la légende des Jeux Olympiques, nous rendons hommage à ces sportifs, qui grâce à leurs exploits ou leurs actions, véhiculent les valeurs de l’Olympisme qui sont aussi nos valeurs à 1896.

lire plus
Interview Philippe Bapt, dirigeant du T.E.C Rugby

Interview Philippe Bapt, dirigeant du T.E.C Rugby

Passionné et investi d’une mission pour son club, Philippe Bapt est un amoureux de son sport, le rugby. Comme de nombreux dirigeants de clubs amateurs, son quotidien est fait de succès, de belles histoires à raconter. Mais assumer le rôle de dirigeant représente encore plus de difficultés…

lire plus
Histoire de l’évolution du sport féminin

Histoire de l’évolution du sport féminin

Le sport s’est toujours conjugué au féminin. Cependant, l’encadrement de pratiques sportives par des femmes au sein de clubs, de fédérations est assez récent. La place de la femme dans le sport amateur est pour nous une évidence, elle est essentielle. Car derrière une femme sportive se cache une passion, un rêve, un projet à défendre.

lire plus